On vous épargne un nouveau topo sur Meltdown et Spectre, les failles star de l'année 2018 permettant de dumper l'intégralité de la RAM grâce aux exécutions préventives un peu trop hâtives. Bien que le sujet soit quelque peu retombé avec l'automne, cela ne signifie pas qu'une solution miracle ait été trouvée, bien au contraire.

En effectuant des tests des performances du prochain noyau Linux, le 4.20 ; nos confrères de chez Phoronix ont constaté des pertes allant de nulles à très importantes (50% du DaCapo, un benchmark basé sur Java). Ni une ni deux, les voilà dans les sources du pingouin, à la recherche du commit coupable.


Aura-t'on le même soucis avec l'OS de la Raymonde ?

Suprise (ou non, justement), il s'agit de celui introduisant les Single Thread Indirect Branch Predictors (STIBP), un moyen de protection contre les failles L1TF et Foreshadow, qui pour rappel permettent à un hyperthread de piquer les données de son thread jumeau sur les CPU Intel pourvu d'Hyperthreading. Les tests de Phoronix étant évalués sur un Core i9 7960X et Core i9 7980XE , on comprends désormais le comportement (qui, soit dit en passant, ne se produit pas sur le Threadripper 2990WX également utilisé).

Voilà une nouvelle qui va donc plaire aux possesseurs de processeurs rouges, d'autant plus que les pertes sont importantes sur les gros multicœurs destinés aux serveurs. A ce stade et dans le cadre d'une utilisation très spécifique uniquement, peut-être vaut-il mieux désactiver l'Hyperthreading comme chez OpenBSD et se passer de la correction software ?