Avec le CES, AMD a dévoilé une déclinaison grand public de son VEGA 20 en la présence de la Radeon VII. Un VII comme 7nm, la principale "nouveauté" de la carte, qui ne fait étonnement pas bouger papa Jensen. Lors de la présentation, on avait pu voir des performances supérieures à une RTX 2080 sur trois titres parfaitement objectifs (sic) : Battlefield V (62 FPS vs 61), Far Cry 5 (62 FPS vs 61 également) et Strange Brigade (87 vs 73 FPS). Pour mesurer à quel pour ces deux premiers jeux sont favorables aux rouges, vous pouvez consulter nos propres mesures ici et .

Cette fois-ci, ce sont des communiqués officiels qui viennent apporter quelques informations supplémentaires sur la carte. Si les spécifications ne sont pas questionnables, on peut en revanche discuter de la pertinence de chiffres donnés directement par le fabriquant, comme l'avait rappelé en 2018 une pseudo-polémique concernant Intel. On sort donc les pincettes, les gants de boxe, on lance le tricot et seulement ensuite on regarde ces chiffres avec le recul de circonstance.

Commençons avec un tout petit peu plus de détails sur la carte :


Rien de très nouveau sous le soleil à part les 13,8 TFLOPS de puissance, soit 1,1 de plus que la VEGA64 (12,7 TFLOPS) pour une augmentation de 8,6%. Pas de TDP bien sûr, mais une fréquence de base également en hausse d'environ 200 MHz depuis VEGA ; et l'on a confirmation que la carte embarque 4 piles de HBM2 de 4 Go chacune. Par rapport à la Mi50, la version pro de la carte, la puissance brute est en légère hausse (13,4 TFLOPS), ce qui fait redouter un TDP explosif, puisqu'il est déjà de 300 W sur cette dernière... A voir, peut-être un meilleur bining ! Qu'en est-il des performances ?


Cliquez pour avoir l'intégralité des titres, soit 25 au total

Rappelons encore une fois qu'il s'agit de chiffres fournis par AMD et donc montrant probablement la nouvelle venue sous son meilleur angle. D'ailleurs, on ne peut que constater l'absence de la RTX 2080 dans ces chiffres-là histoire de conserver le rapport de force secret encore quelques semaines. Par rapport à VEGA64 donc, on retrouverait un gain de 29% en termes d'images par secondes, avec une minimale à 7,5% chez Hitman et une maximale assez délirante de 68% chez Fallout 76. En général, les gains sont de l'ordre de 25%, pas si mal sans change d'architecture, mais pour rappel les conditions de test ne sont pas vérifiable. Sur notre dernier test, en WQHD et sur un panel de 20 jeux, la GTX 1080 TI était 27% plus rapide que la Vega64, quand à la RTX 2080, elle avait finit 41% devant cette dernière, à vous d'en tirer vos propres conclusions. Finissions avec un domaine dans lequel les rouges sont historiquement plus à l'aide : l'utilisation professionnelle. AMD communique sur une supériorité d'un poil de cheveux de Pascal (le notre, pas l'architecture !) de VEGA 7nm sur la RTX 2080 sur Adobe Première (8K) et Davinci avec respectivement un speedup par rapport à VEGA64 de respectivement 1,29 et 1,27 chez les rouges contre 1,21 et 1,25 chez les verts (bonjour l'unité de mesure....) ; le gain étant plus marqué sur LuxMark avec 1,62 contre 0,97.

Si ces promesses sont tenues, le placement tarifaire de 100$ inférieur à une RTX 2080 FE se tient, à moduler cependant en fonction des nuisances sonores et de la qualité de fabrication de ce modèle de référence. Rendez-vous le 7 février ! (Source : Overclock3D et HardwareLuxx via VideoCardZ)