En décembre dernier, NetMarketShare avait publié ses chiffres concernant les parts de marché des différents OS qui ont marqué l'IT sur ces 20 dernières années. Pour la première fois, Windows 10 venait de détrôner Windows 7 sur le fauteuil de Master of the World. Il faut dire que les premiers mois, Microsoft a joué avec des attitudes parfois à la limite de la légalité en forçant par "inadvertance" la migration des PC en W7 vers W10. Maintes fois pointé du doigt pour cette pratique d'un autre âge, la Raymonde a fait profil bas et presque émis des excuses, en attendant les stats se sont améliorées au profit de W10.


Et donc comment cela se passe en mars 2019 ? Eh bien Windows 10 conforte sa place en passant de 39.22 à 43.62%, alors que W7 recule un tout petit peu de 36.90 à 36.52%, mais cela n'est vraiment pas significatif. A vrai dire c’est le fait que W10 ait pu grimper autant qui interroge puisque sa rustine October 2018 Update truffée de gags et bugs vient à peine d'être mise en ligne nettoyée, aux portes du lancement de la prochaine ! W8.1 passe de 4.45 à 4.76%, tandis que le plus gros OS pommé déployé reste Mac OS X 10.13 passe de 2.84 à 2.23%.

Au final, cela ne bouge que très peu, mais on peut imaginer que si MS lance une version 1903 qui ne sortira qu'en avril au mieux - quelle idée de nommer une rustine sur le mois où elle devrait sortir et pas où elle sort - sans gag, alors les parts de W10 devraient grimper plus encore. Mais à la vue des ratios, on comprend pourquoi les développeurs de matériels conservent encore des drivers pour W7 et W10.