Le saviez-vous ? Si les claviers AZERTY bien cocorico sont un standard dans nos salles informatiques, ce format n'a jamais été normé par l'AFNOR afin d'établir comment il devait être fait alors que le QWERTY adapté l'est. Si cela paraît surprenant, le manque de rigueur dans leur conception et la disposition vieillotte datant de plus d'un siècle en font un clavier pas très adapté à notre époque : caractères spéciaux, combinaisons de lettres... Il y a bien l'alternative BEPO, mais elle aussi n'a pas de joli papier décrivant sa conception. Qu'à cela tienne, l'AFNOR a - enfin ! - réussi à se décider après consultation sur comment devait être le clavier à la française 2.0 - autant AZERTY que BEPO - en ce début de semaine avec la norme volontaire NF Z71?300. Plutôt que de décrire l'ensemble des fonction, rien ne vaut mieux que des illustrations :


Voici les nouvelles dispositions normées par l'AFNOR : ici AZERTY...

La principale innovation qui était attendue est la possibilité de rajouter des accents sur n'importe quelle lettre afin de se conformer au français - et surtout les rajouter sur les lettres majuscules - mais aussi aux langues régionales : breton, corse, basque... Certaines combinaisons classiques aussi sont présentes, il sera plus simple d'écrire les mots comme œuf à partir de maintenant. Pour le BEPO il s'agit surtout d'une optimisation de celui-ci mais qui est tout autant la bienvenue. Un gros bémol cependant : même si la campagne a été faite sur le terrain et discutée autant avec les industriels que les utilisateurs, la norme est uniquement volontaire. De ce fait, les fabricants resteront libres de l'appliquer ou non, autrement dit ne voyez pas forcément le changement apparaître de suite...


...et là BEPO

Source