Terminées les mises à jour automatiques forcées, Microsoft vient d’annoncer qu’à compter de mai 2019, Windows 10 permettra à ses utilisateurs de reprendre le contrôle des mises à jour de leur système.


Windows se contentera maintenant de notifier l’utilisateur qu’une mise à jour est disponible et recommandée et lui laissera le choix de l’installer ou non. Cette nouvelle version permettra également de mettre en pause toutes les mises à jour pour une durée de 35 jours et de déterminer soi-même une date ultérieure d’installation. La fonction des heures d’activités qui nécessitait jusque-là que l’utilisateur entre manuellement les heures auxquelles il ne souhaite pas être dérangé sera elle aussi améliorée. Un système intelligent détectera lui-même les heures actives en fonction des habitudes d’utilisation de l’appareil.

Pour assurer la sécurité du système, cette version inclura cependant toujours une fonction d’installation automatique qui n’intervient qu’à la date de fin de service de la version de Windows 10.

Cette annonce fait suite à de nombreuses plaintes et critiques, ciblant notamment le timing souvent inopportun des mises à jour automatiques et les potentiels bugs causés par celles-ci.